La communication gestuelle : pour se comprendre mieux et plus vite !

Aux États-Unis, dans les années 80, des spécialistes de la langue des signes se sont rendus compte que les enfants qui grandissaient avec des parents sourds communiquaient plus tôt avec leurs proches grâce à la langue des signes. Appliquer cette méthode auprès de tous les enfants est alors devenu une évidence.

Dire les choses avant de savoir parler !

Les petites marionnettes pour faire rire, la main posée sur la couche pour signifier qu’elle est mouillée, les mains tendues pour être pris dans les bras… à partir de 6 mois environ, le tout-petit utilise spontanément des signes pour se faire comprendre. Et ceci bien avant la parole ! C’est cette faculté que la communication gestuelle propose d’explorer. Si l’adulte associe des gestes simples aux mots, l’enfant par mimétisme va engranger tout un vocabulaire gestuel pour se faire comprendre. Ainsi, rien qu’avec ses petites mains, il sera capable de dire « j’aime », « je n’aime pas », « j’ai sommeil », « j’ai faim », « je veux téter », « je veux un câlin », « je veux chanter »… N’est-ce pas merveilleux ?

Une belle complicité et une ambiance apaisée 

Si à la crèche (et parfois à la maison) tout le monde utilise le même langage, c’est clair et rassurant pour l’enfant qui peut ainsi se faire comprendre de tous. Grandit en lui le sentiment d’appartenir à une « tribu » dans laquelle il est pleinement acteur puisqu’il en connaît les codes.

De plus, la communication gestuelle oblige les deux interlocuteurs à être plus concentrés, plus attentifs aux mouvements de l’autre. On se scrute, on cherche à décoder tout en s’amusant. La qualité relationnelle est comme boostée !

Les enfants présentant des troubles de la communication, de la relation ou en situation de handicap peuvent ainsi trouver des modes de communication adaptés, les mettant en lien avec des professionnels engagés.

Quand on est sur la même longueur d’onde, tout le monde est gagnant : l’enfant qui sait se faire comprendre est moins frustré et moins coléreux, le travail des professionnels est plus épanouissant. Sans oublier le niveau sonore qui baisse en décibels.

Livrets d’apprentissage, formations… Les Petits Chaperons Rouges encouragent ses professionnels à découvrir et expérimenter la pratique de la communication gestuelle. Pour le bonheur de tous, de plus en plus d’équipes « signent » !

Nos partenaires

M'abonner à la newsletter