Les Petits Chaperons Rouges soutiennent la carrière des femmes !

La parentalité en entreprise, source d’inégalités

Aujourd’hui, ce sont encore les mères qui s’absentent le plus longtemps et portent la majorité de la charge mentale de la parentalité. Selon une enquête réalisée par le conseil supérieur de l'égalité professionnelle, 84% des femmes estiment que la maternité est un frein à leur carrière et seulement 6% des pères réduisent ou arrêtent leur activité à l’arrivée d’un enfant (contre 50% des mères).

Des conséquences psychologiques, économiques et financières qui pénalisent les femmes et impactent directement l’entreprise. En 2021, les femmes ne devraient plus avoir à choisir entre maternité et carrière. Or, avoir un enfant lui impose encore trop de faire une croix sur certains objectifs professionnels.

Aujourd’hui encore, 82,6% des mamans qui travaillent choisissent de prendre un congé pour s’occuper et profiter de leur bébé, contre seulement 4,9% des papas (d’après une enquête Les modes de garde – La boîte rose) et après la naissance d’un enfant, le salaire des mères baisse en moyenne de 2 % à 3 %, tandis que celui des pères à compétences égales au sein de la même entreprise augmente de 3%, alors même que l’écart salarial entre les sexes est déjà important selon une enquête 2019 de l’Insee.

 

La recherche d’un mode de garde est source de stress et de charge mentale essentiellement portée par les femmes

 

  • 55% des mères disent porter majoritairement la charge mentale liée aux responsabilités parentales contre 8% pour les pères*, ce qui explique que l’écart entre hommes et femmes continue de se creuser en matière d’absentéisme (d’après le baromètre 2017 sur l’absentéisme réalisé par le cabinet de conseil Ayming).
  • 80% des mamans estiment que la recherche d’un mode de garde est un parcours du combattant (Enquête 2020 La boîte rose)

 

Assistante maternelle, garde par la famille, crèche publique, crèche d’entreprise, halte-garderie… il y a de quoi s’y perdre et il est difficile de trouver un mode de garde fiable !

 

L’entreprise a un rôle important à jouer pour accompagner la parentalité

C’est là que l’entreprise a un rôle à jouer. En effet, d’après le baromètre FFEC 2020, 50% des parents n’auraient pas trouvé de place en crèche sans leur employeur.

 

Réserver des places en crèche pour ses salariés parents, c’est leur permettre de concilier vie professionnelle et personnelle et réduire les inégalités entre hommes et femmes en allégeant la charge mentale des femmes et en permettant aux femmes qui le souhaitent de reprendre le travail plus rapidement. Et cela n’est pas réservé qu’aux grands groupes, toutes les entreprises de l’indépendant, en passant par les start-up, TPE, PME, ETI peuvent réserver des places en crèche pour leurs salariés en bénéficiant de déductions fiscales pour un tarif avantageux !

Pourtant, selon une étude que nous venons de réaliser auprès de 340 responsables RH : 60% des entreprises sont engagées dans une politique QVT et parmi elles, seules 9% réservent des places en crèche pour leurs salariés alors même que les 2 premières thématiques qui définissent la QVT pour elles sont l’égalité homme/femme et l’équilibre vie pro/perso.

L’accompagnement de la parentalité est un enjeu de performance individuelle et collective pour les entreprises. On ne saurait que trop répéter que les salariés heureux sont 31% plus productifs et 55 % plus créatifs (mais également deux fois moins malades, six fois moins absents et neuf fois plus loyaux) d’après l'Étude Harvard MIT 2011.

 

Même si le gouvernement tend à rééquilibrer les rôles entre homme et femme avec l’allongement récent du congé paternité à 28 jours qui est une première avancée encourageante…il reste encore beaucoup à faire !

 

Ensemble, mobilisons-nous pour accompagner la parentalité et favoriser l’employabilité des femmes !

M'inscrire en crèche

Nos partenaires