Sébastien Jilli, éducateur de jeunes enfants et directeur de crèche

Chez Les Petits Chaperons Rouges, nous partageons une vision essentielle de nos métiers et sommes fiers de nos collaborateurs qui accompagnent avec passion les enfants, dans nos 800 crèches partout en France. Pour ce nouveau portrait, nous vous emmenons à la rencontre de Sébastien Jilli, directeur de la crèche Anatole France à Levallois-Perret et éducateur de jeunes enfants de formation. Travailler dans la Petite Enfance n’a pas été tout de suite une évidence pour Sébastien, qui nous présente dans ce témoignage son parcours et son amour pour son métier.   

De pâtissier à travailleur social  

Sébastien est passionné de pâtisserie. Il débute son parcours en s’orientant vers un bac professionnel en pâtisserie-boulangerie. Après avoir obtenu son diplôme, il réalise cependant que la pâtisserie est pour lui plus un hobby qu’une vocation professionnelle. « Je me suis donc demandé ce que je voulais faire », confie-t-il. Il décide alors de quitter sa ville natale pour s’engager dans un service civique au Canada, à plus de 5 000 km de chez lui, dans la région de Montréal, au Québec. Pendant 1 an, il partage son temps entre deux missions : trois jours par semaine, il apporte son aide dans une maison d’accueil où il est en charge de l’accueil des visiteurs, de la cuisine, du nettoyage te de la préparation des chambres. Les deux autres jours, il travaille avec l’association L’Arche qui accueille des personnes adultes handicapées. « Il s’agissait de personnes autonomes qui dans la journée se rendaient au centre de jour pour travailler à l’ESAT ou pour participer à des activités. De mon côté, je les aidais pour leur toilette et la préparation des repas », explique Sébastien pour qui cette expérience a été déterminante et l’a conduit à s’orienter vers le secteur social.  

Une formation d’éducateur de jeunes enfants 

De retour en France, Sébastien intègre une classe préparatoire aux concours sociaux et réalise plusieurs stages, notamment dans des structures d’accueil pour jeunes enfants. « C’est ainsi que j’ai su que je voulais travailler auprès de la petite enfance. A la suite de la prépa, j’intègre une école d’éducateur de jeunes enfants (EJE) à Strasbourg pour trois ans, bien qu’elle soit reconnue seulement comme un bac +2, car pendant deux ans nous suivons des cours et la troisième année est consacrée à un stage. A l’époque, nous étions principalement évalués sur la période de cours », raconte-t-il.  

Premier pas aux côtés des jeunes enfants  

Pendant son stage long, Sébastien travaille au service neurologique et de fin de vie de l’hôpital Pédiatrique à de Strasbourg. « Ce n’est pas forcément l’environnement auquel on pense quand on évoque les métiers de la petite enfance, mais ça a été une expérience très enrichissante en termes d’accompagnement de l’enfant, de la famille et de l’équipe ». Travaillant aux côtés d’infirmières, d’auxiliaires de puériculture et de médecins, il peut suivre de près l’état de santé de ses petits patients, ce qui facilite les échanges avec leurs parents. « Le service se divisait en deux zones : d’un côté, la neurologie où les enfants viennent passer des exams liés à des maladies et de l’autre, la fin de vie. Il arrive souvent que des enfants passent d’un côté à l’autre du couloir, certains n’ayant même jamais quitté l’hôpital depuis leur naissance ». En tant qu’éducateur de jeunes enfants en milieu hospitalier, les missions de Sébastien sont à la fois éducatives et d’animation. Il a pour objectif d’apporter un peu de joie et de bonheur en invitant des intervenants externes ou en organisant des projets tels que des spectacles. « Le but était de tenter de changer le quotidien des enfants et de leurs familles. » 

Un chaperon fidèle au poste 

Après avoir obtenu son diplôme, Sébastien se rapproche de Paris pour des raisons personnelles et intègre une crèche d’un groupe privé en tant qu’EJE et relais de direction. Après une année, il rejoint le groupe Les Petits Chaperons Rouges et devient directeur adjoint de la crèche Gallieni Bellevue à Boulogne-Billancourt. Cette crèche accueille 66 enfants répartis en 3 sections, aux côtés d’une vingtaine de professionnels. « Je soutenais la directrice dans toutes les tâches quotidiennes que ce soit administratives, managériales ou financières. J’avais assez de temps pour pouvoir me détacher de mes fonctions de bureau et développer des projets d’accompagnement à la parentalité auprès des équipes et des parents : des café-parent, des événements ou des activités (grâce à ma casquette d’EJE) »… 

Sébastien évolue au poste de directeur de crèche 

Peu de temps après l’arrivée de Sébastien au sein de la crèche, la directrice se voir offrir l’opportunité d’évoluer en tant que Responsable de Secteur. Sébastien assure le relai de Direction et se voit proposer à la fin de cette période de remplacement un poste de direction de deux micro-crèches à Courbevoie et Levallois-Perret. Puis deux mois plus tard, il est nommé directeur de la crèche Anatole France à Levallois-Perret composé de 37 berceaux et de 11 professionnels. « J’ai connu une ascension très rapide. Aujourd’hui, je travaille aux côtés d’une équipe très stable dans une crèche en or, aussi bien vue en externe qu’en interne. » 

« Mon métier, c’est un cadeau » 

Grâce à son expérience en tant qu’éducateur de jeunes enfants et à son parcours varié, Sébastien comprend facilement son équipe. « Je les écoute et je suis attentionné envers eux, car je suis convaincu que ce sont les petites attentions, comme leur apporter le petit déjeuner de temps en temps, qui comptent et qui font plaisir ». Sébastien a eu la chance de découvrir plusieurs facettes du travail social avec des profils divers mais « construire l’adulte de demain et accompagner les enfants dans leurs besoins, leur développement et la découverte de leurs capacités est incroyable. C’est un cadeau de pouvoir accompagner certains parents, et ils nous le font savoir, ce qui est très gratifiant. »  

« Notre travail est mis en avant » 

« Chez Les Petits Chaperons Rouges, les talents sont vraiment valorisés. J’ai eu la chance de partir trois jours en Angleterre avec la Direction Qualité Petite Enfance à la suite de notre victoire dans un challenge interne sur les 5C. J’ai également été l’égérie d’une campagne de communication ! C’est très gratifiant de voir que les activités que je propose dans la crèche sont relayées par le service communication sur les réseaux sociaux. Le travail qu’on produit est mis en avant, on se sent donc remercié et reconnu. »

À découvrir également :

Le portrait de Sophie Pelage, auxiliaire de petite enfance

Le portrait de Marie Quenolle, directrice de crèche

Le portrait de Johanna, auxiliaire de puericulture 

Le portrait d'Alexane, infirmière

Le portrait d'Audrey Habert, directrice de crèche

M'inscrire en crèche

Nos partenaires