Poline, auxiliaire et directrice de crèche

Chez les Petits Chaperons, nous sommes fiers de nos collaborateurs qui font un GRAND métier dans nos crèches. Chaque jour, avec bienveillance et rigueur, ils accompagnent le bien-être et l’éveil de chaque enfant. Aujourd’hui découvrons ensemble le témoignage de Poline, auxiliaire de puériculture de formation et aujourd’hui directrice des crèches de Paris Malesherbes et de Paris Coudray.

Un stage qui fût une révélation

Poline devient maman à la suite de l’obtention de son baccalauréat professionnel et interrompt alors ses études pour être aux côtés de ses enfants. Quand son second enfant atteint l’âge de 2 ans, Poline décide de reprendre ses études et intègre une formation privée d’auxiliaire puériculture de 10 mois au GRETA. Durant sa formation, elle a l’opportunité de réalisé 6 stages dans des environnements variés : en crèche hospitalière, en crèche municipale, en PMI, en oncologie pédiatrique, en maternité et enfin en pouponnière. « Le stage que j’ai le plus apprécié, bien que je le redoutais, était celui que j’ai effectué en oncologie pédiatrique au sein de l’institut Gustave Roussy. Je redoutais de me confronter aux enfants malades, parfois en fin de vie. Finalement, j’ai été tellement touchée par cette expérience que j’en ai pleuré d’émotion. J’ai obtenu mon diplôme en 2007. »

Le milieu hospitalier m’a tant appris

« Pour trouver mon premier poste, j’ai candidaté auprès de l’Institut Gustave Roussy et de l’Institut Marie Curie. C’est à l’Institut Marie-Curie que j’obtiens mon premier poste. J’y ai travaillé pendant  3 ans et demi avant d’intégrer l’Institut Gustave Roussy pour 1 année. « Ces expériences ont été très formatrices, mais ce travail est émotionnellement lourd et je ne m’y projetais pas toute ma carrière, explique Poline ». Ses missions consistaient principalement à accompagner les enfants ainsi que leurs familles auprès des médecins. Etant quotidiennement au contact de personnes vivant des moments difficiles, elle crée des liens et devient un vrai soutien psychologique pour ces familles. « J’avais toujours refusé de m’orienter vers des études d’infirmière pour une raison précise : je refusais de faire des toilettes mortuaires. Finalement, J’ai dû m’y résoudre dès la 3ème semaine après ma prise de poste suite au décès d’un bébé de 4 mois. Cela fait aussi partie du métier. » Aujourd’hui, après plusieurs années d’expérience, Poline ne regrette en aucun cas son choix de métier. « Je pense que toute ma vision de la vie a été impactée par ces expériences. Désormais je relativise beaucoup plus face aux événements de la vie ». Pour préserver sa santé psychologique, Poline choisit de quitter le milieu hospitalier après 5 années très riches passées à s’occuper des enfants malades.

La pause d’un chaperon dévoué

Poline poursuit ensuite son parcours professionnel dans le secteur de la petite enfance et occupe successivement plusieurs emplois intérimaires dans des univers variés : maternité, halte-garderie, maison mère-enfants, etc. Puis elle décide de tenter une nouvelle aventure professionnelle aux côtés d’un ami qui se lance dans la production de desserts. « Du jour au lendemain, je suis devenue responsable production et logistique, en charge du planning des équipes ». Poline enchaîne plusieurs emplois dans la restauration avant de revenir à la Petite Enfance.

« Avec Les Petits Chaperons Rouges, mon métier a pris une autre dimension »

En octobre 2020, Poline intègre en tant qu’auxiliaire de puériculture la crèche Les Cerfs-Volants située à Issy Les Moulineaux. Elle rejoint une équipe de 9 professionnels en charge des 29 enfants accueillies dans cette structure. Ses missions principales consistent alors à s’assurer de la bonne transmission des informations au sein de l’équipe, à accompagner les parents et à faire le lien entre la direction et les professionnels. Sa coordinatrice a rapidement identifié le potentiel de Poline et lui a offert l’opportunité de prendre la direction des crèches Paris Malesherbes et Paris Coudray. « Mon évolution a été très rapide, mais je suis très reconnaissante des opportunités qui se sont présentées à moi. »

---

À découvrir également :

Le portrait de Sébastien Jilli, directeur de crèche

Le portrait de Marie Quenolle, directrice de crèche

Le portrait de Johanna, auxiliaire de puericulture 

Le portrait d'Alexane, infirmière

Le portrait de Guylène, auxiliaire de puériculture

M'inscrire en crèche

Nos partenaires