La VAE pour obtenir le diplôme d'EJE : démarches, étapes et conseils

Le métier d'éducateur de jeunes enfants (EJE) est un poste aussi exigeant que porteur de sens. Il consiste à accompagner les tout-petits dans leur développement et leur épanouissement, en collaboration avec les parents et les autres professionnels de la petite enfance de l'établissement au sein duquel il exerce son activité.

Pour devenir EJE, il est nécessaire d'être titulaire du Diplôme d'Etat d'Educateur de Jeunes Enfants (DEEJE). Celui-ci peut être obtenu de diverses manières dont la voie de la formation initiale ou via une Validation des Acquis de l'Expérience (autrement appelé VAE).

C'est d'ailleurs le sujet de cet article.

Le but étant de répondre précisément aux questions que se posent les personnes cherchant à en savoir plus à la fois sur le métier d'Éducateur de Jeunes Enfants et sur la VAE, nous nous adressons à tous les professionnels du secteur de la petite enfance intéressés par ce métier spécifique. 

Qu'est-ce que la VAE pour le métier d'EJE ?

De façon générale, la VAE est une démarche qui permet de faire reconnaître et valider les compétences acquises au cours de son expérience professionnelle, en vue d'obtenir tout ou partie d'un diplôme, d'un titre ou d'un certificat de qualification professionnelle.

Ainsi, la VAE EJE s'adresse donc aux professionnels de la petite enfance qui justifient d'au moins un an d'expérience en rapport avec le métier d'EJE.

Evidemment, en tant que procédure administrative, la VAE d'EJE répond à un protocole spécifique :

  • Première étape : réalisation d'un dossier de faisabilité effectué avec un organisme de formation et validé par le certificateur ;

  • Deuxième étape : réalisation d'un dossier d'expérience ; 

  • Troisième étape : soutenance devant le jury. 

Grâce à la VAE EJE, il est possible d'obtenir le DEEJE sans avoir à suivre une formation initiale. C'est donc le chemin idéal pour un certain nombre de personnes déjà en poste envisageant de valoriser leur expérience professionnelle tout en évoluant professionnellement vers un domaine de compétence connexe à leur activité initiale.

Pourquoi faire une VAE EJE ?

Les raisons qui peuvent pousser à entamer une VAE EJE sont multiples.

Certains professionnels de la petite enfance peuvent, en effet, avoir la volonté de développer leurs compétences dans le secteur qu'ils apprécient ou d'évoluer professionnellement vers de nouvelles responsabilités tandis que d'autres veulent se reconvertir dans un métier qui a du sens. 

Dans tous les cas, grâce à une VAE EJE, il devient possible d'exercer ce métier au sein de différentes structures d'accueil de la petite enfance et de la vie familiale en rapport direct avec les jeunes enfants et les parents (crèches, centres médico-éducatifs, hôpitaux...).  

Comment faire une formation en VAE Educateur de jeunes enfants ?

Partons du principe qu'un candidat à la recherche d'une VAE EJE sait précisément ce qu'il souhaite. Dans le cas contraire, il est recommandé de se rapprocher d'un point conseil et d'un conseiller en évolution professionnelle afin de s'assurer de s'engager sur la bonne voie. 

Pour entamer une démarche de VAE EJE, il est tout d'abord conseillé de prendre connaissance du référentiel d'activité et d'évaluer son expérience. Il faut ensuite s'inscrire sur le site France VAE pour entamer la démarche en étant accompagné par un coach VAE. 

En parallèle, il est intéressant de se renseigner sur les organismes habilités à délivrer le DEEJE par la VAE, tels que les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) ou les centres de formation.

Une fois le choix arrêté, il faut prendre le temps de constituer son dossier de VAE EJE en fournissant les pièces justificatives de son expérience professionnelle (une attestation employeur est souvent demandée) et en remplissant les livrets de recevabilité et d'évaluation. 

Puis, il sera nécessaire de déposer le dossier constitué et complet auprès de l'organisme habilité qui vérifiera sa recevabilité.

Une fois ces étapes préparatoires terminées (et la recevabilité du candidat confirmée), il est conseillé de se préparer à l'oral de VAE en s'appuyant sur ses compétences et les expériences décrites dans le livret d'évaluation. Cela afin de mettre toutes les chances de son côté.

Bon à savoir : les délais à prévoir pour une VAE EJE varient en fonction de l'organisme habilité et du nombre de candidats. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de l'organisme choisi pour connaître les délais précis.

Comment passer le diplôme d'EJE (DEEJE) par la VAE ?

Après avoir déposé son dossier et avoir obtenu un retour positif sur sa recevabilité, il est possible d'obtenir son diplôme d'EJE par la VAE.

A condition, pour le candidat, de passer deux épreuves :

  • L'évaluation du dossier de VAE EJE pour valider les acquis du candidat en fonction du domaine de compétence décrit dans le référentiel du DEEJE.

  • L'entretien avec le jury pour vérifier la pertinence des acquis du candidat et leur adéquation avec le travail d'EJE.

Les critères d'évaluation du jury de VAE portent à la fois sur les compétences professionnelles du candidat, l'analyse de son parcours, la mise en perspective de ses pratiques, sa connaissance du métier ainsi que sa capacité à communiquer et à travailler en équipe.

En cas de validation partielle des acquis, le candidat peut bénéficier d'un accompagnement pour compléter sa formation et préparer une nouvelle présentation devant le jury.

Bon à savoir : les chances de réussite sont les mêmes pour tous les professionnels qui souhaitent se reconvertir. Ce type de VAE est, en effet, ouvert à toutes et tous, sans conditions d'âge ni niveau d'étude spécifique. 

Où demander son dossier de VAE EJE ?

Avant la création de France VAE, le dossier de VAE EJE pouvait être retiré auprès des organismes habilités à délivrer le DEEJE par la VAE, tels que les DRJSCS ou les centres de formation. Il était également possible de télécharger le dossier de VAE EJE sur le site de l'ASP-Direction régionale.

Par volonté de simplification, aujourd'hui, tout se passe sur le site de France VAE. Toutes les informations sont disponibles sur cette page

Pour rappel : les démarches à suivre pour déposer son dossier de VAE EJE varient en fonction de la structure habilitée. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de l'organisme choisi afin de connaître les modalités de dépôt et les démarches associées.

Où envoyer son livret 1 de VAE EJE ?

Tout comme la demande de dossier de VAE EJE, l'envoi du livret 1 a évolué et est devenu beaucoup plus simple. 

Avant, ce livret 1 devait être transmis à l'organisme habilité à délivrer le DEEJE par la VAE, tel que les DRJSCS ou les centres de formation (en faisant attention à ce que ce soit bien celui qui ait été choisi par le candidat pour obtenir sa VAE EJE). Après l'envoi du livret 1 de VAE EJE, il fallait compter 2 mois en moyenne pour recevoir un avis de recevabilité. Si cet avis était positif, on passait à la première étape de la formation VAE (évaluation du dossier). En cas de non-recevabilité, le candidat avait normalement obtenu un motif précis. Il pouvait, dans ce cas, prendre contact avec l'organisme afin d'en savoir plus. On pouvait alors lui conseiller de compléter son dossier, de choisir une autre formation ou bien de s'orienter vers la formation initiale (par le biais d'un contrat de professionnalisation, par exemple). 

Aujourd'hui, c'est l'organisme de formation qui se charge tout à la place du candidat. Ce qui représente un gain de temps non-négligeable. 

VAE EJE : combien de temps ?

En moyenne, il faut compter entre 6 et 12 mois pour constituer son dossier de VAE EJE et préparer l'entretien avec le jury.

Ceci étant dit, différents facteurs peuvent influencer la durée d'une VAE EJE.

En effet, le temps nécessaire pour rassembler les pièces justificatives de son expérience professionnelle, pour rédiger les livrets de recevabilité et d'évaluation et pour se préparer à l'entretien avec le jury peut varier en fonction de son emploi du temps et de sa motivation personnelle. 

Sans oublier de prendre en compte le temps d'évaluation du dossier de VAE EJE par le jury.

Est-ce qu'une auxiliaire de puériculture et une assistante maternelle peuvent faire une VAE EJE ?

En tant que professionnels de la petite enfance, les auxiliaires de puériculture et les assistantes maternelles peuvent prétendre à une VAE EJE, à condition de justifier d'au moins un an d'expérience professionnelle en rapport avec le métier d'EJE.

Pour augmenter les chances d'obtenir ce diplôme, voici quelques compétences à mettre en avant : 

  • Une réelle appétence pour l'accompagnement à la parentalité et la prise en charge de l'enfant dans son développement et son épanouissement personnel.

  • La capacité à travailler en collaboration avec les autres professionnels de la petite enfance (et les partenaires sociaux si besoin).

  • Être force de proposition pour mettre en place des activités d'éveil adaptées aux besoins et aux capacités de l'enfant.

  • Une certaine aisance à établir une relation de confiance avec toutes les parties prenantes du projet éducatif de l'établissement d'accueil tout en assurant la sécurité et le bien-être de l'enfant.

Quelle expérience pour une VAE EJE ?

Le but de la VAE étant de valoriser l'expérience professionnelle afin de s'orienter vers un nouveau métier ou un emploi connexe à son activité, elle est ouverte à toutes les professions de la petite enfance. 

Nous avons déjà évoqué les auxiliaires de puériculture et les assistants maternels.

Ceci étant dit, cette VAE peut aussi concerner les animateurs petite enfance, les éducateurs spécialisés, les moniteurs éducateurs, les responsables de structure d'accueil de la petite enfance ainsi que toutes les personnes possédant une expérience bénévole ou associative en rapport avec le métier d'EJE.

A condition évidemment d'être intéressé par le monde de la petite enfance et par la volonté de mettre en place un projet éducatif global à destination des plus jeunes. 

Comment devenir EJE ?

En plus du VAE, il existe plusieurs voies pour devenir EJE.

Ainsi, une personne qui se sera vu refuser l'accès à la formation d'EJE via un VAE pourra s'orienter vers : 

  • Une formation initiale de trois ans dans un établissement agréé.

  • Un parcours mixte combinant la formation initiale et la VAE.

Pour toutes questions liées au VAE EJE ou au métier en lui-même, un candidat peut prendre contact avec un organisme dédié qui sera le plus à même de lui fournir des réponses précises afin de l'aider à s'orienter vers le travail qui lui correspond en fonction de ses compétences et de son expérience. 

Quelle VAE après EJE ?

Après l'obtention du DEEJE par la VAE, il est possible de poursuivre son évolution professionnelle en envisageant, quelques années plus tard, une nouvelle VAE dans un autre domaine de compétence, tel que le management, la formation, la coordination, etc.

Voici quelques exemples de VAE envisageables après l'obtention du DEEJE :

  •  VAE Educateur spécialisé.

  • VAE Moniteur-éducateur.

  • VAE Coordinateur petite enfance.

  • VAE Responsable de structure d'accueil de la petite enfance.

Bon à savoir : afin que le dossier soit accepté, il est important que la démarche s'inscrive dans un projet professionnel cohérent pensé sur le long terme. 

Dans tous les cas, le métier d’EJE peut être apprécié aussi bien comme une fin de parcours professionnel que comme un tremplin vers un autre métier, selon les envies de chacun. 

Les mots-clés à retenir pour la VAE EJE

Bien que nous ayons essayé d'être aussi simple et clair que possible, il est parfois difficile de s'y retrouver avec tous les termes administratifs liés au VAE et au métier d'Educateurs de Jeunes Enfants. 

Pour aider nos lecteurs, voici un glossaire des principaux mots-clés à connaître (n'hésitez pas à utiliser la commande "ctrl+F" pour faire une recherche précise) :

  • VAE : Validation des Acquis de l'Expérience.

  • DEEJE : Diplôme d'Etat d'Educateur de Jeunes Enfants.

  • EJE : Educateur de Jeunes Enfants.

  • Livret de recevabilité (livret 1) : document à remplir pour vérifier que le candidat remplisse les conditions d'éligibilité à la VAE EJE.

  • Livret d'évaluation : document à remplir pour décrire ses compétences et ses expériences professionnelles en rapport avec le métier d'EJE.

  • Jury de VAE : commission composée de professionnels de la petite enfance et de formateurs, chargée d'évaluer les acquis du candidat.

  • DRJSCS : Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

  • Auxiliaire de puériculture : professionnel de la petite enfance chargé de l'accueil, des soins et de l'éveil des enfants de moins de trois ans.

  • Assistant maternel : professionnel de la petite enfance chargé de l'accueil et de la garde des enfants à son domicile.

  • Formation initiale : formation de trois ans dans un établissement agréé (permettant d'obtenir ici le DEEJE).

  • Parcours mixte : combinaison de la formation initiale et de la VAE.

  • Compétences professionnelles : savoir-faire et connaissances requises pour exercer le métier d'EJE.

  • Expérience professionnelle : activités professionnelles exercées en rapport avec le métier d'EJE.

  • Démarche de VAE : démarche permettant de faire reconnaître et valider les compétences acquises au cours de son expérience professionnelle.

  • Recevabilité : vérifications afin de s'assurer que le candidat remplisse bien les conditions d'éligibilité à la VAE EJE.

  • Validation partielle : validation d'une partie des acquis du candidat qui doit compléter sa formation pour obtenir le DEEJE.

  • Petite enfance : domaine d'activité concernant les enfants de moins de six ans.

  • Diplôme d'Etat : diplôme délivré par l'Etat attestant d'une qualification professionnelle (le DEEJE ici l'occurrence).

  • Oral de VAE : entretien avec le jury de VAE, permettant de valider les acquis du candidat.

  • Candidat de VAE : personne souhaitant entamer une démarche de VAE.

  • ASP : Agence de Services et de Paiement, organisme chargé de la gestion administrative et financière de la VAE.

  • Référentiel EJE : document qui décrit les compétences professionnelles requises pour exercer le métier d'EJE.

  • Accompagnement VAE EJE : dispositif d'aide à la préparation de l'entretien avec le jury de VAE EJE.

Voici, en complément, quelques liens utiles pour en savoir plus sur la VAE EJE :

Pour un professionnel travaillant dans le secteur de la petite enfance, la VAE est le moyen le plus simple et le plus rapide pour devenir Educateur de Jeunes Enfants. 

Attention : ce n'est pas parce que cette voie permet de contourner la formation initiale de 3 ans qu'elle n'est pas exigeante. L'oral de VAE devant un jury demande une grande préparation et une véritable maturité aussi bien professionnelle que personnelle. De plus, un certain nombre de pièces justificatives sont demandées pour valider le dossier. 

Ceci étant dit, ce secteur étant en manque de personnel, il y a fort à parier qu'une fois le diplôme obtenu, il soit facile de trouver un poste dans une structure d'accueil (crèche, centre de loisirs, relais assistants maternels, hôpitaux...).

A ce titre, nous recherchons régulièrement de nouveaux talents au sein de notre réseau de crèches sur toute la France. Dont des EJE expérimentés ou nouvellement diplômés. 

Si, comme nous, vous accordez une grande importance à l'épanouissement des tout-petits et si vous cherchez un travail porteur de sens, vous avez toutes les raisons de postuler dans un établissement Les Petits Chaperons Rouges proche de chez vous afin de faire partie de cette belle aventure.

Contactez-nous pour en savoir plus.

M'inscrire en crèche

Nos partenaires