Diversification alimentaire :
comment commencer ?

Des nouvelles recommandations nationales (1) sur la diversification alimentaire pour les enfants de 4 mois à 3 ans viennent d’être publiées par Santé Publique France  à destination du grand public et des professionnels à travers une campagne d’information #MangerBouger

Diversification alimentaire : les nouvelles recommandations en résumé

  • Possibilité d’introduire tous les groupes d’aliments, y compris les aliments réputés allergènes, dès le début de la diversification, c’est-à-dire entre 4 et 6 mois
  • Introduire de nouvelles textures à partir de 6-8 mois (environ 2 mois après le début de la diversification)
  • Ne pas hésiter à proposer un aliment jusqu’à 10 fois, un bébé peut avoir besoin de temps pour l’apprécier
  • Ajouter systématiquement des matières grasses dans les préparations maison ou dans celles du commerce qui n’en contiennent pas
  • Introduire les produits sucrés à l’âge le plus tardif possible et de manière limitée
  • Faire confiance à l’appétit de l’enfant et être attentif aux signes de rassasiement
  • Ne pas forcer un enfant à manger
  • Etre attentif à l’environnement du repas, en évitant notamment la présence d’écrans

Attention certains aliments sont à proscrire en raison de risques infectieux :

                        ❌ Pas de lait cru ni de fromages au lait cru avant 5 ans

                        ❌ Pas de viande, poisson, coquillages crus ou peu cuits ni d'oeufs crus ou de préparations à base
                              d'oeufs crus (mousse au chocolat ou mayonnaise maison) avant 3 ans

                        ❌ Pas de miel avant 1 an

                        ❌ Il est déconseillé de donner des produits à base de soja aux moins de 3 ans

 

Diversification alimentaire : mise en pratique


La diversification alimentaire est un gros changement pour votre enfant ! Nouveaux goûts, nouvelles textures, nouveau mouvement de déglutition, nouvelle position de repas… Beaucoup de changement en si peu de temps !
Faut-il commencer par des fruits ou des légumes ?

Il existe beaucoup de points de vue contradictoires sur cette question, mais pas de panique ! C’est la diversité des propositions que vous ferez à votre enfant qui l’aideront à apprécier la nouveauté. Que ce soit fruit ou légume ces nouvelles saveurs ne sont pas celles que préfère votre enfant car elles sont en majorité acides ou amer. Les petits préfèrent les saveurs sucrées et neutres comme le lait notamment. 
Pour aider votre enfant vous pouvez :

  • Commencer la diversification de son alimentation entre 4 et 6 mois qui est la période la plus favorable dans le développement pour apprécier de nouvelles saveurs.
  • Favoriser la variété plutôt que la monotonie dans la diversification. Mieux vaut lui présenter un goût nouveau tous les jours (un seul) plutôt que d’introduire un aliment unique pendant une semaine. Ceci favorise l’appréciation de la nouveauté.
  • Si votre enfant n’aime pas un aliment, il est important de le lui proposer à nouveau dans les semaines qui suivent. La répétition de la proposition (sans jamais le forcer) est très efficace mais il faut lui présenter parfois 8 à 10 fois. Au-delà s’il n’aime toujours pas, il y a de fortes chances que votre enfant n’apprécie définitivement pas ce produit. Aimer les fruits et légumes ne va pas de soi ! C’est un apprentissage.
  • Si cela vous est possible, préférez les purées et compotes faites maison. En effet, au-delà de la composition des petits pots, les produits faits maison même lisses introduisent une texture plus intéressante pour votre bébé qui par la suite passera plus facilement à une alimentation moulinée puis en morceau.

 

 

Retrouvez toutes nos recettes
faciles et savoureuses

Téléchargez la fiche mémo des aliments

Téléchargez le guide complet
sur la diversification alimentaire
jusqu'à 3 ans (éd. 2021)

 

 

(1) Source : Communiqué Santé Publique France du 13 septembre 2021

M'abonner à la newsletter

Nos partenaires